Taxer les boissons sucrées pour lutter contre l'obésité ? Le point de vue de l'économie

Résumé : Depuis plusieurs décennies, on observe une forte progression de la consommation de boissons sucrées en France. Ceci s'explique notamment par la baisse du prix relatif de ces produits. Une augmentation des prix permettrait de freiner cette tendance. Une taxe sur les boissons sucrées peut atteindre cet objectif. Elle est en outre justifiée par la nécessité de limiter les coûts médicaux de l'obésité et du diabète, et par un souci de protection des consommateurs (en particulier les enfants). Une analyse économétrique des comportements d'achat des ménages révèle qu'une hausse de 1% du prix des boissons sucrées produirait une diminution de la consommation du même ordre (1%), sans effets de substitution délétères vers les boissons alcoolisées. En revanche, la taxe doit être très élevée pour avoir des effets significatifs en termes de santé publique.
Type de document :
Article dans une revue
Obésité, Springer Verlag, 2011, 6 (4), pp.218-225
Liste complète des métadonnées

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/hal-00812802
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : vendredi 12 avril 2013 - 17:54:43
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:14

Identifiants

  • HAL Id : hal-00812802, version 1

Collections

Citation

Christine Boizot-Szantaï, Fabrice Etilé. Taxer les boissons sucrées pour lutter contre l'obésité ? Le point de vue de l'économie. Obésité, Springer Verlag, 2011, 6 (4), pp.218-225. 〈hal-00812802〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

404