Paris et le désert français : une légende urbaine ?

Résumé : Au dernier recensement de la population en 2008, l'Île-de-France, qui occupe à peine 2 % de la superficie de la France métropolitaine, regroupait 19 % de sa population et produisait 29 % de son produit intérieur brut. La productivité du travail y était aussi plus élevée qu'ailleurs, puisque le salaire net mensuel moyen d'un Francilien s'élevait alors à 2 565 €, soit 28,5 % de plus que la moyenne de la métropole. Le leadership francilien semble tel qu'il suscite des inquiétudes et avive le débat sur la pseudocroissance des inégalités entre territoires. Le dossier que nous proposons vise à comprendre l'origine de l'hypertrophie parisienne et à montrer que, contrairement à une idée préconçue, elle ne s'est pas accentuée sur la période récente.
Type de document :
Article dans une revue
Idées économiques et sociales, Réseau Canopé, 2012, pp.7-13. 〈10.3917/idee.167.0007〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/hal-00813267
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : lundi 15 avril 2013 - 13:09:23
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:24

Identifiants

Collections

Citation

Miren Lafourcade. Paris et le désert français : une légende urbaine ?. Idées économiques et sociales, Réseau Canopé, 2012, pp.7-13. 〈10.3917/idee.167.0007〉. 〈hal-00813267〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

320