La religion, facteur de discrimination à l’embauche en France ?

Résumé : Cet article repose sur un testing sur CV d’une ampleur sans précédent conduit en France métropolitaine avant les attentats de 2015. Le protocole expérimental compare les taux de convocation à un entretien d’embauche de candidates et candidats fictifs d’origine libanaise dont les candidatures sont identiques en tout point à l’exception de leur religion supposée. Les résultats révèlent une forte discrimination à raison de la religion : les catholiques sont convoqués par le recruteur au bout de cinq candidatures, alors que six sont nécessaires pour les juifs et dix pour les musulmans. Les hommes musulmans sont les plus discriminés : le candidat catholique doit soumettre cinq CV et lettres de motivation pour obtenir un entretien d’embauche, contre vingt pour son homologue musulman, soit quatre fois plus. Cette discrimination semble s’expliquer en partie par l’association des hommes musulmans à un risque de comportements religieux transgressifs et d’insubordination sur le lieu de travail.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/hal-01631087
Contributor : Caroline Bauer <>
Submitted on : Wednesday, November 8, 2017 - 4:31:17 PM
Last modification on : Tuesday, April 24, 2018 - 5:20:16 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01631087, version 1

Collections

Citation

Marie-Anne Valfort. La religion, facteur de discrimination à l’embauche en France ?. Revue Economique, Presses de Sciences Po, 2017, 2017/5 (68), pp.895-907. ⟨hal-01631087⟩

Share

Metrics

Record views

185