Composition sociale du voisinage et échec scolaire. Une évaluation sur données françaises

Résumé : Quel que soit le niveau socioculturel de leurs parents, les enfants sont beaucoup plus souvent en retard à l'école quand ils habitent dans un voisinage où le taux de retard scolaire des autres enfants est fort et/ou lorsque le niveau socioculturel des autres familles est faible. Cet article propose plusieurs stratégies pour évaluer s'il s'agit bien d'une relation de cause à effet. L'une de ces stratégies repose sur la comparaison des performances scolaires des familles venant de s'installer dans le voisinage et des familles déjà présentes dans le voisinage. Une autre de ces stratégies repose sur la comparaison des destins scolaires dans les secteurs hlm et non hlm. Enfin, nous développons une estimation utilisant les mois de naissance des voisins comme variable instrumentale. Ces différentes stratégies suggèrent l'existence d'un effet causal significatif du contexte social sur la scolarité.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Economique, Presses de Sciences Po, 2005, 56 (3), pp.349-361. 〈10.3917/reco.562.0349.〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/halshs-00754081
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : mardi 20 novembre 2012 - 08:42:29
Dernière modification le : jeudi 9 février 2017 - 15:04:15

Identifiants

Collections

Citation

Eric Maurin, Dominique Goux. Composition sociale du voisinage et échec scolaire. Une évaluation sur données françaises. Revue Economique, Presses de Sciences Po, 2005, 56 (3), pp.349-361. 〈10.3917/reco.562.0349.〉. 〈halshs-00754081〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

226