La place du travail dans l'identité

Résumé : L'enquête Histoire de vie permet de mettre en évidence la place qu'occupe le travail parmi les différents éléments constitutifs de l'identité des personnes ainsi que l'importance relative que celles-ci lui accordent. Si 40 % des personnes interrogées et 54 % des actifs jugent que le travail est l'un des trois éléments qui " leur correspondent le mieux, qui permettent de les définir ", il vient en seconde position loin derrière la famille. 7 % des personnes interrogées considèrent le travail comme l'élément principal de leur identité et 60 % des enquêtés ne citent pas le travail parmi les trois thèmes d'identification. Les deux tiers des actifs en emploi indiquent que pour eux " le travail est assez important, mais moins que d'autres choses ". Deux effets semblent à l'oeuvre dans le fait que le travail semble concurrencé par d'autres activités, domaines de vie ou valeurs : l'un lié au travail et à ses conditions d'exercice, susceptible d'expliquer notamment la position de " retrait " des professions intermédiaires, des employés et des ouvriers, l'autre, extérieur au travail, qui met en évidence la concurrence objective dans laquelle se trouvent vie professionnelle et vie familiale, notamment pour les femmes. Les immigrés et les individus issus de l'immigration, surreprésentés dans l'enquête développent par rapport au travail une position que ces deux effets ne suffisent pas à expliquer.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/halshs-00754119
Contributor : Caroline Bauer <>
Submitted on : Tuesday, November 20, 2012 - 8:44:02 AM
Last modification on : Saturday, March 16, 2019 - 1:31:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00754119, version 1

Citation

Hélène Garner, Dominique Méda, Claudia Senik. La place du travail dans l'identité. Economie et Statistique / Economics and Statistics, INSEE, 2006, pp.21-40. ⟨halshs-00754119⟩

Share

Metrics

Record views

674