Démocratisation de l'enseignement secondaire et inégalités salariales en France

Résumé : L'avènement du collège unique dans les années 1960, puis l'ouverture du lycée dans les années 1985-1995 ont été des moments de réduction rapide des écarts de niveaux d'études entre la toute petite minorité d'enfants que leur milieu social et leurs aptitudes scolaires destinent aux filières les plus prestigieuses de l'enseignement supérieur et l'immense majorité de ceux qui, après la guerre, n'allaient guère au-delà de la scolarité primaire obligatoire. Nous montrons que ces moments d'expansion scolaire ont également été des périodes de réduction sensible des inégalités salariales au sein des classes d'âge, entre ces mêmes enfants devenus adultes. Le surcroît de formation secondaire dont ont bénéficié les 95 % de la population qui n'ont pas accès au système des grandes écoles s'est bel et bien traduit par une amélioration de leur situation relative sur le marché du travail au fil des générations. La démocratisation de l'enseignement pose des problèmes très concrets et très visibles de mise en œuvre. Elle n'en a pas moins des effets souterrains de long terme très positifs pour ceux qui en bénéficient le plus directement.
Type de document :
Article dans une revue
Annales. Histoire, Sciences sociales, Armand Colin, 2006, 61 (4), pp.845-859
Liste complète des métadonnées

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/halshs-00754130
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : mardi 20 novembre 2012 - 08:44:33
Dernière modification le : jeudi 10 mai 2018 - 01:04:22

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00754130, version 1

Collections

Citation

Marc Gurgand, Eric Maurin. Démocratisation de l'enseignement secondaire et inégalités salariales en France. Annales. Histoire, Sciences sociales, Armand Colin, 2006, 61 (4), pp.845-859. 〈halshs-00754130〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

255