Les marchés financiers : péril ou opportunité pour l'industrie ? Quelques enseignements d'un épisode oublié de l'histoire de la Bourse de Paris

Résumé : Cet article analyse l'histoire de la relation entre les entreprises industrielles et les marchés boursiers au XIXe siècle en France. Il montre que, hormis quelques secteurs requérant des financements initiaux très importants comme les chemins de fer, l'industrie était jusqu'à la fin du XIXe siècle peu intéressée par la bourse pour y trouver des financements. Elle y vint peu à peu, davantage pour trouver de la liquidité pour ses actions que pour de nouveaux capitaux. L'organisation de la bourse ne la satisfait pas : le Parquet parisien, marché le plus sûr, reste longtemps concentré sur les valeurs très importantes, tandis que les bourses de province sont trop peu actives pour assurer une liquidité minimale ; enfin le marché " gris " de la Coulisse parisienne apparaît comme trop risqué aux industriels prudents. Les réformes qui ont lieu à la fin du XIXe siècle, en mettant le marché réglementé au centre de la place financière de Paris, contribuent à attirer les entreprises en leur fournissant un marché à la fois sûr, actif et accueillant.
Type de document :
Article dans une revue
Revue d'économie financière, Association d'économie financière 2011, pp.51-70
Liste complète des métadonnées

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/halshs-00754507
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : mardi 20 novembre 2012 - 09:50:04
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:25

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00754507, version 1

Collections

Citation

Pierre-Cyrille Hautcoeur. Les marchés financiers : péril ou opportunité pour l'industrie ? Quelques enseignements d'un épisode oublié de l'histoire de la Bourse de Paris. Revue d'économie financière, Association d'économie financière 2011, pp.51-70. 〈halshs-00754507〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

135