Est-il rationnel de ne pas s'assurer contre la dépendance ?

Résumé : L'assurance dépendance privée reste relativement peu développée dans les pays européens ainsi qu'aux Etats-Unis. Cet article propose un argument théorique afin de rendre compte de la faible maturité du marché de l'assurance dépendance, en privilégiant une explication centrée sur la demande d'assurance. Il montre que la demande peut être faible lorsque l'état de santé actuel et attendu exerce un effet important sur l'utilité marginale de la richesse des individus et par suite sur la demande d'assurance. En particulier, il analyse certaines classes conduisant les prospects à ne pas s'assurer. Le faible développement du marché ne serait donc pas uniquement dû à des inefficiences de l'offre d'assurance ou à l'effet des asymétries d'informations ou à l'impact des arbitrages familiaux ou encore aux effets de l'environnement institutionnel, mais peut être à une conséquence directe des préférences des individus.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Française d'Economie, Association Française d'Économie, 2012, 26 (4), pp.161-199
Liste complète des métadonnées

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/halshs-00754579
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : mardi 20 novembre 2012 - 09:56:07
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:14

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00754579, version 1

Collections

Citation

Franck  Bien, Arnold Chassagnon, Manuel Plisson. Est-il rationnel de ne pas s'assurer contre la dépendance ?. Revue Française d'Economie, Association Française d'Économie, 2012, 26 (4), pp.161-199. 〈halshs-00754579〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

526