Les transformations du crédit en France au 19e siècle

Résumé : Cet article présente les principales transformations de la monnaie et du crédit au XIXe siècle en France : développement de l'usage des billets de banque et des dépôts bancaires, apparition d'une variété d'institutions bancaires capables de fournir des services différenciés et complexes aux entreprises et aux épargnants, émergence de marchés boursiers sophistiqués. Ces évolutions sont analysées d'abord comme relevant d'une intégration de marchés de plus en plus vastes, en premier lieu à l'échelle nationale. Cette intégration résulte à la fois de la concurrence entre les agents financiers et de la création d'institutions privées ou publiques qui canalisent et organisent celle-ci. Ce processus est néanmoins fréquemment perturbé par les crises spéculatives récurrentes qui sont inséparables de l'innovation financière, et ce d'autant plus que la régulation de la finance reste assurée essentiellement dans l'intérêt de l'État et de la bourgeoisie rentière qui le contrôle de plus en plus.
Type de document :
Article dans une revue
Romantismes, 2011, pp.23-38. 〈10.3917/rom.151.0023〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-pjse.archives-ouvertes.fr/halshs-00754702
Contributeur : Caroline Bauer <>
Soumis le : mardi 20 novembre 2012 - 10:00:59
Dernière modification le : vendredi 18 mai 2018 - 12:30:01

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Pierre-Cyrille Hautcoeur. Les transformations du crédit en France au 19e siècle. Romantismes, 2011, pp.23-38. 〈10.3917/rom.151.0023〉. 〈halshs-00754702〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

213